La "bonne" conduite du baladeur

 

La "bonne" conduite du Baladeur cristolien : 

 

Le Baladeur cristolien, visiteur ou randonneur, se doit de respecter règles et consignes de sécurité et de bienséance.

 

L’animateur, ou le conférencier, a repéré le parcours, c’est donc toujours lui qui marche en tête du groupe et le conduit ; quand il fait des commentaires, on fait silence même si on a plein de choses à raconter à la personne que l’on n’a pas vue depuis la dernière sortie des Baladeurs.

 

Lors des passages sur route, on marche en file indienne derrière le guide et on ne traverse la chaussée que s’il nous y invite.

Dans tous les cas de figures, le baladeur se ralliera à la décision du guide car c’est à ce dernier qu’incombe la responsabilité du groupe.

Si l’on souhaite un arrêt, on en informe le serre-file (la personne désignée pour fermer la marche) qui, en accord avec le guide, décidera de la conduite à tenir.

En randonnée, lors de l’arrêt prévu pour satisfaire les besoins naturels, on dépose son sac à dos en bordure du chemin : c’est la garantie que le groupe ne repartira que lorsque tout le monde sera prêt.

Le baladeur veillera au confort de ses pieds, essentiels dans cette activité !

Le randonneur, lui, choisira de bonnes chaussures : hautes pour maintenir les chevilles, légères mais à semelles crantées pour accrocher le terrain.

Il s’assurera aussi de ne pas souffrir de fringale et pour ce faire se sustentera avant de partir.

 

Le "fond" de sac du randonneur, ce qui est invariable :    

vêtu des couches nécessaires pour appliquer le principe de l’oignon (c.à.d. pouvoir se couvrir, découvrir, recouvrir autant que de besoin), le randonneur a une couche supplémentaire dans son sac pour répondre à toute éventualité,

un coupe-vent et/ou une cape de pluie,des barres énergétiques ou des fruits secs, un couteau, un briquet pour brûler ses déchets (notamment le PQ si on ne l’a pas enterré),

des bâtons de marche, parfois considérés comme encombrants, ils permettent une meilleure répartition de l’effort : maintien de l’équilibre, soulagement des genoux en descente, aide à la propulsion en montée.

 Boire et manger régulièrement, même en hiver et avoir sur soi, eau, barres énergétiques.

À ce fond de sac, selon la saison, la météo, les circonstances s’ajouteront

crème solaire,Résultat de recherche d'images pour "anti moustique dessin"lotion anti moustique,

 couvre-chef, casse-croute, l’eau, etc.

 

Et pour tous, la bonne humeur !